Err

0805 690 068 Appel et service gratuits
Actualités

Le risque routier dans le document unique

21 fév. 2021
Le risque routier dans le document unique

Le risque routier au cours du trajet et lorsd'une mission est un risque professionnel important qui doit être pris encompte dans le cadre réglementaire de l'évaluation des risques professionnels.Les résultats de cette évaluation doivent s'intégrer dans le document uniqueobligatoire pour tout employeur.
Le risque routier est trop souvent sous-estimé ouconsidéré comme inévitable au sein des entreprises. Pourtant, c'est la premièrecause de décès en entreprise et représente près de la moitié des accidentsmortels du travail pour les salariés du régime général.

En 2019, 406 personnes sont décédés sur les routeslors d'un déplacement lié au travail :
- 111 personnes, soit 4 % de la mortalitéroutière, au cours d'un trajet réalisé dans l'exercice d'une missionprofessionnelle
- 295 personnes, soit 11,5 % de la mortalitéroutière, au cours d'un trajet domicile-travail
La moitié des salariés tués au cours d'un trajetprofessionnel circulaient en poids lourds ou en véhicule utilitaire

Pour 38 % des accidents, un des usagers au moinseffectue un trajet lié au travail. Cela représente 21 673 accidents.

C'est pourquoi, la sécurité routière s'impliqueparticulièrement auprès des entreprises qui elles-mêmes ont créé un charte desentreprises engagées.
Cette charte contient 7 engagements pour une routeplus sûre.

En ce qui concerne la prévention routière, ilexiste plusieurs axes de travail :
- veiller à l'état du véhicule (sécurité,entretien)
- réduire les déplacements et choisir lesitinéraires les plus sûr
- sensibiliser les conducteurs aux règles enmatière de consommation d'alcool, de médicaments, de stupéfiants et sur le portde la ceinture de sécurité
- aménager l'accès à l'entreprise etl'organisation de la circulation interne
- favoriser l'utilisation des transports en commun
- pour les moyens de communication, il faut faireune analyse des risques précises et mettre en place un protocole d'utilisationgarantissant la sureté
- former le personnel au risque routier et aumoyen de prévention



MichaelPAITRY

Docteur ès Sciences des aliments
Consultant Formateur en prévention et gestion desrisques




Réforme de la santé au travail, document unique et organisation du travail

20 fév. 2021
Réforme de la santé au travail, document unique et organisation du travail

Dans le cadre de la réforme de la santé au travail, un renforcement de l'évaluation des risques professionnels devrait être mise en place avec une rénovation du document unique. Celui-ci devrait être généralisé avec l'obligation de garder les versions antérieures du document unique. Un système d'archivage des différentes versions serait alors mise en place avec mise à disposition des documents uniques.
Un certain nombre de nouveaux risques devrait être intégré dans le document unique tel que les risques psychosociaux liés à l'organisation du travail.
Par ailleurs, le document unique devrait être consultable par le CSE sur chacune de ses mises à jour. Le CSE ainsi que la commission santé, sécurité et conditions de travail devront alors également participer à l'analyse et l'évaluation des risques professionnels.
L'une des innovation de la réforme est la création d'un passeport de prévention à l'intention de chaque salarié qui serait intégré dans le passeport d'orientation, de formation et de compétences.
Ce dernier se déployer à partir de 2021.

Michael PAITRY

Docteur ès Sciences en Toxicologie

Consultant Formateur en Prévention et Gestion des Risques




L'évaluation et la prévention des risques chimiques dans le document unique

19 fév. 2021
L'évaluation et la prévention des risques chimiques dans le document unique Au sein du document unique, l'évaluation des risques chimiques est précède toute démarche de prévention des risques chimiques. Elle consiste à identifier les produits chimiques et les dangers puis analyser leur utilisation afin de déterminer l'exposition des employés. La priorisation des risques permet d'établir un plan d'actions.
Plusieurs documents sont utiles pour ce travail comme les étiquette des produits, les fiche de données de sécurité, les fiches toxicologiques.
Certains produits comme les poussières de bois, les fumées de soudage, les gaz d'échappement demande une recherche bibliographique complémentaire.
Des outils de gestion du risque chimique comme le logiciel SEIRICH, facilitent la  planification et le suivi des actions de prévention.

Michael PAITRY
Docteur ès Sciences en toxicologie
Consultant en prévention et gestion des risques

Document unique et CSE

18 fév. 2021
Document unique et CSE

Autrefois affaire du CHSCT, le document unique d’évaluationdes risques professionnels concerne le CSE et c’est là qu’il peut être consultépar l’inspection du travail ou la médecine de santé au travail.

Les représentants du personnel sont aussi compétents pourtraiter les différentes questions liées à la santé et la sécurité au travaildonc la prévention des risques.

Nous rappelons que l’élaboration du document unique débutepar une identification exhaustive de tous les risques professionnels dans l’entreprisequi peuvent avoir un impact sur la santé et la sécurité des employés.

Une fois ce repérage réalisé, il va falloir hiérarchiser cesrisques afin de déterminer lesquels sont les plus urgent à traiter en prioritédans le cadre d’un plan d’actions préventives.

Le passage par une évaluation des risques doit permettre d’orienterla maitrise des risques en fonction de la gravité et la probabilité d’apparitionde l’accident du travail ou de la maladie professionnelle.

Le document unique est à mettre à jour une fois par an (tousles deux ans pour les petites entreprises) ou à chaque changement dans l’entreprisepouvant créer de nouveaux risques professionnels.

Le document unique doit être consultable par tous lesemployés et nous conseillons d’indiquer le lieu de consultation sur le tableaud’affichage par exemple.

Michael PAITRY

Docteur ès Sciences en toxicologie

Consultant en prévention et gestion des risques

 

COVID-19, Burn-out et document unique

17 fév. 2021
COVID-19, Burn-out et document unique

Face à la pandémie de COVID-19, un grand nombre de salariés subissent une augmentation de leur mal-être qui peut conduire dans certains cas à une réelle détresse psychologique. Les managers sont deux fois plus touchés et les hommes deux fois plus que les femmes.

Le risque de burn-out est important et se caractérise par la perte d’estime de soi, des troubles du sommeil et des addictions par exemple.

En effet, répondre aux besoins de leurs collaborateurs eux-mêmes en difficultés peut conduire rapidement à un épuisement professionnel.

Il importe d’identifier rapidement les signes avant-coureurs par une évaluation des risques renforcées dans le cadre du document unique et par la mise en place d’un plan d’actions spécifiques.

Michael PAITRY

Docteur ès Sciences en toxicologie

Consultant en prévention et gestion des risques



Réforme de la santé au travail et document unique

16 fév. 2021
Réforme de la santé au travail et document unique

En retard sur la culture de la prévention, la France ne consacre que 3 % des cotisations AT/MP à l’évaluation des risques professionnels contre10 % en Allemagne.

C’est pourquoi, le nouveau texte sur la réforme de la santé au travail devrait imposer la généralisation du document unique d’évaluation des risques professionnels à travers l’obligation pour toutes les entreprises de mettre en œuvre «un programme annuel de prévention et d’amélioration des conditions de travail».

Ce texte devrait renforcer le dispositif de prévention de la santé et la sécurité au travail en étant axés sur trois missions:

- La prévention

- Le suivi médical

- La prévention de la désinsertion professionnelle (le maintien en emploi des salariés ayant été touchés par des problèmes de santé)

Et rappeler que la responsabilité pénale du chef d’entreprise peut être engagé en cas d’accident du travail ou maladie professionnelle au sein de son entreprise.

Des innovations sont proposées en ce qui concerne les services de santé au travail comme la faculté donnée à des médecins généralistes de devenir des «médecins praticiens correspondant» après avoir suivi une formation.

On peut s'attendre à ce que les services de l'état soient amenés dans l'avenir à renforcer les contrôles en ce qui concerne l'existence d'un document unique au sein des entreprises employant du personnel.

Michael PAITRY

Docteur ès Sciences en toxicologie

Consultant en prévention et gestion des risques